Calendrier

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Archives

Mai272016

12:34:32

Gestion de la douleur et des émotions


Un sujet ayant souvent refait surface lors de nos debriefings quotidiens est la gestion de la douleur et des émotions des patients comme des soignants. Nous avons eu l'impression que les patients intériorisaient leur souffrance, et cela est perçu en Chine comme une force intérieure. Il nous a semblé que si la personne montrait une force de résistance à la douleur, cette dernière allait guérir plus vite. Pour illustrer ce propos, nous voulons présenter une patiente souffrant d'une restriction de mobilité en flexion de genou (ne dépassant pas les 30°). Suite à une fracture, cette dernière nous a paru souffrir enormément; elle tremblait de douleur. Lorsque nous avons demandé si elle prenait des antidouleurs, elle nous a répondu qu'elle ne souhaitait pas en prendre. De plus, lors de la visite avec les infirmières, ces dernières nous ont expliqué que dans leur culture, il n'est pas bon pour le corps de prendre trop de médicaments, c'est pourquoi les prescriptions d'antalgie se font rares (en cas "d'urgence"). Les traitements non-pharmacologiques sont privilégiés.

Nous avons aussi remarqué que lorsque les patients pleuraient, les soignants et les proches les encourageaient à sécher leurs larmes. Nous avons aussi pu observer que parfois, les proches ont des gestes violents (tappent sur la main ou le bras) lorsque le patient gémit. La barrière de la langue diminue fortement notre capacité de compréhension de la situation. Toutefois en questionnant l'équipe soigante, ils nous ont répondu que montrer ces émotions pouvait être perçu comme un signe de faiblesse.

Il est vrai que pour nous cette particulrité de la culture chinoise est assez difficlle à gérer car nous ne voulons pas poser de jugements sur leur pratique (et ce n'est pas le but du projet) mais cette notion fait partie intégrante de nos formations et il est donc difficile d'y faire abstraction. 

En parlant à un professionnel de la difficulté de voir certains patients atteints dans leurs capacités, le thérapeute a répondu : "Mais il faut être optimiste! Peut-être que les nouvelles technologies permettront d'améliorer leurs capacités."

En discutant avec les infirmières, elles nous ont expliqué qu'en réhabilitation, peu d'antalgie était prescrite. Cependant, dans d'autres situations (cancer par ex.), les prescriptions changent. 

Lien permanent vers l'article complet

http://apiergo.sosblogs.com/Premier-blog-b1/Gestion-de-la-douleur-et-des-emotions-b1-p11.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)