Calendrier

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Archives

Mai272016

Musicothérapie

Nous retranscrivons ce que nous avons compris des échanges avec la musicothérapeute


Mai242016

Ergothérapie

L’ergothérapie en santé physique se sépare en 3 salles. La plus grande regroupe principalement des activités concernant le membre supérieur (travail du mouvement à l’aide de jeux et de machines). A côté de celle-ci se trouve une salle plus centrée sur les aspects cognitifs (fonctions exécutives) du patient. Finalement, la troisième se présente sous la forme d’un appartement et a pour but de travailler en milieu écologique (en situation concrète) les activités de la vie quotidienne (AVQ).


Au fil de la journée, les patients défilent dans les salles selon leur planning et ont leur ergo attitré. En moyenne, les thérapeutes prennent en charge entre 13 et 15 patients et la thérapie dure une trentaine de minutes. Les patients, accompagnés de leur famille ou de leur « carer » arrivent en thérapie et s’installent à une table. Beaucoup d’activités sont regroupées dans cette salle : ça danse, ça joue aux échecs chinois, ça travaille plus en analytique et même pour les plus assidus dans la motricité fine, ça déplace des billes avec des baguettes chinoises.. Bref, impressionnant et très varié.


Nous pensons que dans l’hôpital, l’échange interpro (ergo-physio-médecin-infirmiers) se déroule essentiellement lors du colloque quotidien. Suite à celui-ci, les thérapeutes remplissent les dossiers patients une fois par semaine.  


Le binôme ergo-physio du premier jour a pu révéler des observations plus ou moins similaires bien que plus pointues sur certains points selon le domaine de compétences. On a aussi pu remarquer la place de la famille dans la thérapie.
Celle-ci est très présente. Cela peut présenter de nombreux avantages notamment au niveau de la vie quotidienne, de la prise en charge du patient, ainsi que la transparence du métier.  Cependant, il s’avère parfois difficile de demander à la famille de ne pas intervenir lorsque l’on parle d’autonomie. D’après nous, aider son prochain est une tradition bien intégrée à Wuxi.


Le dernier vendredi de chaque mois, les ergothérapeutes organisent une "fête" de environ 15h à 16h. Ce vendredi là, 5 activités étaient proposées aux patients. Il s'agissait d'un lancer de balle, de cerceaux, d'habillage et des exercices cognitifs sur une grande tablette et un ordinateur.

A chaque poste, les patients gagnaient des faux "yuan" qu'ils pourront, ensuite, utiliser pour payer des pâtisseries ou bricolages vendus lors d'autres "fêtes". Cela permet de travailler la gestion de l'argent.

L'ambiance est agréable, il y a de la musique et les patients prennent beaucoup de plaisir.


Mai242016

Médecine traditionnelle chinoise

Le service de TCM comprend de l'acupuncture, utilisation de ventouses, massages et fongo, 4 médecins y travaillent qui voient en moyenne 100 patients par jour, d'après eux. 

La salle est grande et comprend 12 lits séparés par une table de nuit sur laquelle il y a des boîtes de bâtonnets désinfectant (béthadine), un système d'électrostimulation pour l'acupuncture, une boîte pour les déchets et une poubelle pour objets tranchants. Un petit calepin reste sur la table de nuit reprenant les noms des patients (ce que nous imaginons être le nom des patients) et le nombre d'aiguilles posées (pour ne pas en oublier lors du retrait). Une lampe rouge et timer se trouve à côté du lit, elle sert à chauffer certains points d'acupuncture choisis. 

Acupuncture:
Les patients arrivent par 2 portes accompagnés par leur famille ou "carers" qui les installent, chacun apportant son drap personnel. Les proches dénudent les parties à traiter et attendent le médecin. 
Un des 4 médecins travaillant dans le service arrive, échange des informations avec le patient et sa famille, mobilise parfois les membres du patient, désinfecte les zones choisies pour l'acupuncture et pose les aiguilles. Les points sont choisis en fonction des méridiens correspondant aux besoins du patients. Nous sommes impressionées par la dextérité et la précision des gestes des médecins. 
Parfois, les médecins connectent les aiguilles des points les plus importants à l'électrostimulateur. 
Après 30 minutes, ils enlèvent les aiguilles et compressent les points qui saignent. C'est la fin de la thérapie.
Les méridiens

Ventouses: 
Les médecins peuvent également utiliser les ventouses, particulièremment sur les muscles du tronc. La ventouse est un autre moyen de stimuler les points des méridiens.
Nous nous sommes portées cobayes.


Mai242016

Premier jour à l'hôpital de réhabilitation

Lundi 23 mai :

7h30 :
Rendez-vous en extérieur pour un petit déj’. Pas encore tout à fait sûres de ce
 que nous
achetons (sucré ou salé ?).



8h30 :
 Départ en taxi organisé direction le Tongren hôpital de Wuxi. Sur place, rencontre avec 
les professionnels. A notre grand étonnement, le projet semble plutôt porter
sur la physio et l’ergo. Trois équipes se forment pour ce premier jour, la
 médecine traditionnelle chinoise  avec
 Shadya, les ergos avec Karen et Morgane et les physios avec Valentine, Tamsin
 et Noémie.


 

12h00 :
 L’épreuve de la cafétéria. Il s’agit de réussir à commander un repas dans une 
file d’attente bruyante, voire très buryante et bondée pour subvenir à nos
 besoins primaires.

(Terrence, Noémie, Shadya, Morgane, Valetine, Tamsin, Karen, Christophe et Sharon)

 

13h00 :
 Reprise, nous commençons à comprendre le système de soin, les familles sont
 très impliquées dans la rééducation des patients.



16h00 :
 Retour aux dortoirs, pas une hésitation : il nous faut une sieste et à
 manger.




Mai242016

Voyage Genève-Wuxi

Vendredi 20 mai 2016 :


18h : Rendez-vous HESAV pour un dernier repas
« bien Suisse », kebab à l’aéroport avant de décoller pour Paris. 


20h : Embarquement direction Paris, escale


22h30 : Passage à la douane remarqué, nous 
étions les seules dans l’aéroport. On a cru que nous étions en voyage
 d’enterrement de vie de jeunes filles. Nous nous demandons encore toujours
pourquoi. En arrivant aux portes d’embarquement, plus de doute sur notre
 destination.


23h35 : Décollage pour Shanghai (à la base), c’est
 parti pour 11heures de vol. Seulement, 45 minutes avant l’heure d’arrivée 
prévue, le commandant de bord nous annonce que suite aux conditions
météorologiques de Shanghai, il est impossible d’y atterrir. C’est pourquoi,
nous nous dirigeons vers Pékin ! 


Samedi 21 mai 2016 :


17h30 (heure locale, +6CH) : Nous atterrissons à Pékin et
restons sur le tarmac pour attendre les informations. Nous redécollerons 3
heures plus tard, les conditions météo s’améliorant tout comme la rétention
 d’eau de Karen.

La pauvre chérie, présentant un signe du Godet positif (env. +2), nous avons
 entrepris des interventions thérapeutiques interprofessionnelles (mobilisation,
drainage lymphatique manuel (DLM), déclive, mise en charge, activation du
triceps sural, conseils diététiques). 

 

21h20 : ON EST à Shanghai !!!!!!!!!!!!!! Après
19 heures dans l’avion, nous posons enfin le pied sur le sol chinois. Passage 
rapide à la douane et récupération des valises, nous nous dirigeons vers le
 métro, le chauffeur prévu n'ayant pas pu nous attendre. 


22h15 : Arrivées à la bouche de métro, nous
 constatons qu’il est fermé. Une gentille réceptionniste au
bureau
 d’information, nous explique quel bus nous devons prendre pour nous rapprocher
 de l’hôtel. Quelques jeux de coudes plus tard, nous voilà dans le bus sans être
 certaines de sa destination. Avec l’aide de locaux bien sympathiques, nous
 sommes rassurées de savoir qu’il va dans la bonne direction,
Pudong. 


Dimanche 22 mai 2016


00h00 : Nous débarquons dans les rues désertes et
 sombres, à la recherche de taxis. Nous nous séparons dans 2 voitures et
 arrivons sans encombre devant l’auberge. 


01h00 : Après avoir effectué le check-in et posé 
les valises, nous avons FAIM ! (dernier « vrai » repas
datant de
 16h00) Nous décidons de nous aventurer dans les rues de Shanghai à la recherche
de nourriture. Nous trouvons un petit restaurant local qui nous accueille gaiement.
 Les hôtes nous présentent notre futur met que nous allons déguster :
 poisson-chat (d’après nous).

 

02h00 : La peau du ventre bien tendue et 
satisfaites de ce premier repas aux saveurs asiatiques, nous allons, enfin,
nous coucher.


10h00 : Nous décidons de partir à la recherche
 d’un petit déjeuner. Grâce à notre super  carte offerte à l’aéroport, nous
 découvrons les rives de Hangkou dans le quariter du Bund. Une partie du groupe
 se lance à la découverte du déjeuner chinois, tandis que l’autre partie préfère
ne pas prendre de risques en déjeunant dans une chaîne de « café »
 américaine très répandue. 


12h00 : Check-out fait et chambres vidées, nous
 descendons attendre le bus et notre professeur accompagnant pour nous diriger
 vers la gare. 


13h48 : Départ avec le train, direction Wuxi.
Nous nous souviendrons de la gare très bien organisée. 


14h40: Nous sommes accueillis par Prof Yuyu et 2 étudiantes en 2ème année de soins infirmiers. Elles nous accompagnent jusqu'à nos dortoirs respectifs. Nous retiendrons leur amabilité et gentillesse. 


17h00: Nous nous mettons aux "horaires chinois" et allons manger dans un restaurant conseillé par une étudiante de Wuxi. La communication n'est pas des plus évidentes avec les serveurs, mais entre le dictionnaire de Karen et les talents de dessinatrice de Valentine, nous arrivons à commander. SUPER! Nous recevons exactement le contraire de ce que nous voulions entre autre: poisson avec moulte arrête, soupe largement épicée et une tête et des pattes de poulet!


20h00: Nous avons fêté l'anniversaire de Valentine en s'accoutumant au "hobby traditionnel": le karaoké! Contrairement à ce qu'on peut voir en Suisse, il s'agit d'un établissement regroupant des salles séparées munies d'un canapé, micros et écrans, sans oublier l'isolation sonore ainsi que les effets lumineux. Après avoir craché nos poumons, nous rentrons presque sans voix nous coucher, déçues de ne pas avoir pu chanter du Céline!


Page précédente  1, 2